mercredi 30 novembre 2016

Citations

Durant ces derniers mois, j'ai rassemblé quelques citations d'hommes de chevaux que je partage aujourd'hui. Vous retrouverez aussi bien des grands Maîtres de l'équitation Classique européenne que des «horsemen» américains. J'espère que vous aurez plaisir à les lire.
 

 

La nature du cheval

Le cavalier doit reconnaître la nature du cheval dans son intégralité, avec son besoin de se sentir bien et protégé (...) il doit reconnaître son besoin d'autoprotection au niveau de son Mental, de Son Physique et de ce troisième facteur qu'est l'Esprit.
Tom Dorrance

Considérez que le cheval est un pur survivant. Il est l'animal que les autres animaux mangeaient, et donc, par nature, il a peur. Cet instinct l'a maintenu en vie durant 50 millions d'années.
Craig Cameron

Le cheval a besoin qu'on reconnaisse son désir d'aller à la découverte de l'homme, et il attend en retour que l'homme ait envie de le découvrir.
Tom Dorrance

Les cavaliers doivent prendre conscience que les chevaux ont parfois besoin d'être rassurés, caressés, réconfortés. Cela peut également être bénéfique pour eux-mêmes. Ils peuvent aussi l'utiliser.
Tom Dorrance

J'aime bien voir le cavalier essayer de travailler avec ce qu'il y a d'inné chez le cheval et de l'utiliser.
Tom Dorrance

Un cheval est un animal très sensible. Il peut sentir une mouche se poser sur lui. Vous le savez vous les amis, qui mettez de la bombe anti-mouches sur lui pendant l'été. Et pourtant, quand vous le montez, vous le montez comme s'il n'avait aucune sensation. Vous le montez avec une gourmette en chaîne, un gogue, une martingale, des fils, des câbles et des poulies.
Pourquoi?
Vous détruisez ce que mère Nature a mis dans le cheval.
Ray Hunt

Le cheval a la perception comme il a la sensation, la comparaison et le souvenir. Il a donc le jugement et la mémoire. Il a donc l'intelligence.
François Baucher


Les gens pensent que c'est juste un cheval, mais il y a un esprit qui commande ce cheval.
Ray Hunt

La connaissance du naturel d'un cheval est un des premiers fondements de l'art de le monter, et tout homme de cheval en doit faire sa principale étude.
François Robichon de la Guérinière


Pour aider le cheval à comprendre ce que vous voulez, vous pouvez vous reposer sur sa nature. Il est naturellement curieux et capable d'investiguer les choses qu'il n'a jamais vues ou jamais approchées.
Bill Dorrance

Ne réprimez pas la curiosité d'un jeune cheval
Tom Dorrance

Quand un cheval est confronté à quelque chose d'inconnu pour ses sens, il peut réagir de deux manières : de manière défensive s'il se sent confiné, ou s'il ne perçoit pas de menace et que son attention est maintenue, sa curiosité le pousse à investiguer.
Martin Black

Quand le cheval comprend ce que vous voulez, il le fait, jusqu'au bout de ses limites et même au delà.
Bill Dorrance

Le cheval répond au confort. Ils répondent à la paix mieux qu'à n'importe quoi d'autre. Alors si le cheval vous offre une réponse et que vous lui offrez du confort, cela signifie pour lui plus que n'importe quoi d'autre.
Buck Brannaman

La première option prise par le cheval pour se défendre c'est la fuite, et s'il se sent bloqué dans cette possibilité, alors il combattra. Quand un cheval se défend en ruant, tapant ou mordant, c'est important pour nous de comprendre qu'il ne perçoit pas assez d'espace sans danger, ou gagner un espace sûr en un temps raisonnable n'est pas une option pour lui.
Martin Black

Les chevaux ne cherchent qu'à satisfaire leurs besoins immédiats. S'ils trouvent un abri quand ils en ont besoin et qu'ils satisfont leurs besoins nutritionnels, ils peuvent être contents. S'ils ont stocké un excès d'énergie, ils ont besoin de faire de l'exercice. Quand ils se sentent menacés, ils répondent par tout moyen qui leur semble nécessaire pour assurer leur survie. Pour des raisons hormonales, les chevaux, juments ou étalons, peuvent être territoriaux et agressifs. La grande majorité des actions des chevaux peuvent être rapprochées de ces quelques besoins essentiels.
Martin Black

Fondamentalement, les chevaux sont motivés par le confort, la sécurité, et dans certains cas par les hormones, non par la cupidité, l'affirmation de soi, ou l'égoïsme.
Martin Black

Les chevaux ne mentent jamais et n'ont jamais une pensée matérialiste. Ils vivent dans le présent, ont appris du passé et ne s'intéressent jamais à l'avenir.
Jean-Claude Dysli
 

Laisser sa liberté au cheval

Il faut agir le moins possible et laisser le plus possible le cheval agir de lui même
Etienne Beudant

Qu'il croie qu'il est son maître et c'est alors qu'il est notre esclave.
François Baucher

Laissez votre idée devenir l'idée du cheval.
Ray Hunt

Si le cavalier veut tout faire par lui-même, le cheval se laisse porter et il proportionne ses efforts à ceux que l'homme lui fait ressentir. Mais si le cheval sait qu'il n'a à compter que sur ses propres moyens, il s'en sert sans attendre autre chose que des indications et, alors, il s'en sert complètement, avec toute son ardeur.
Etienne Beudant

Le but recherché est que le cheval se prépare tout seul, qu'il soit entièrement rassemblé, concentré et équilibré dès qu'on établit le contact avec lui ou lorsqu'on le laisse comprendre ce que l'on veut.
Tom Dorrance

Avant cela, il n'aurait servi à rien de laisser une marge de manœuvre au cheval car il en aurait tout de suite profité où il n'aurait rien recherché. A présent, moins vous le dérangez, mieux vous le contrôlerez.
Tom Dorrance

On essaie d'aider le cheval à utiliser sa propre pensée. Vous essayez de lui présenter quelque chose, et ensuite, vous le laissez trouver le moyen de trouver la solution.
Tom Dorrance

Moins vous avez besoin de guider le cheval, mieux cela vaut.
Tom Dorrance

Il a le droit d'avoir ses pensées comme vous avez le droit d'avoir les vôtres.
Ray Hunt

Pour moi, le cheval ne doit pas avoir à faire les choses à ma manière, mais je veux qu'il puisse les faire à sa manière, et aimer ça.
Ray Hunt

Les cavaliers qui tiennent leurs chevaux sont des cavaliers insignifiants et jamais n’arrivent à rien. Les cavaliers qui laissent leurs chevaux libres sont ceux qui peuvent goûter les délices de l’art équestre.
Nuno Oliveira 

Plus un cheval a de l'expérience, mieux le cheval pourra comprendre le travail qu'il doit effectuer. Plus le cheval comprend le travail qu'il doit effectuer, moins nous avons de choses à faire.
Martin Black

Être à l'écoute du cheval

Ce qui fonctionne le mieux pour moi, c'est d'être à l'écoute du cheval (..) J'essaie de sentir ce que le cheval est en train de ressentir, de le situer pour opérer à partir de son niveau à lui.
Tom Dorrance

Personne ne peut parvenir à comprendre ce qui se passe dans les tripes d'un cheval sans que cela vienne de ses propres entrailles.
Tom Dorrance

J'essaie de regarder le cheval et de comprendre ce qui se passe à l'intérieur de lui avant de faire quoi que ce soit. Parfois, je fais quelque chose juste pour mieux comprendre ce qui se passe en lui, mais je ne commence pas par faire quelque chose de précis avant de comprendre où en est le cheval.
Tom Dorrance

Plus la personne comprends le cheval, plus le cheval peut comprendre ce qu'on lui demande de faire.
Tom Dorrance

Le calme

Dès que l'animal s'inquiète, cesser, calmer, flatter, recommencer.
Faverot de Kerbrech

Pour se faire comprendre, c'est d'abord le calme qu'il faut obtenir.
Etienne Beudant

Ce que vous ne pouvez pas faire dans le calme, vous ne le ferez jamais dans l'agitation et la nervosité.
Jean-Claude Dysli


Ne pas forcer le cheval

Dans ce qu’il fait malgré lui, le cheval ne met pas plus d’intelligence ni de grâce qu’un danseur qu’on fustigerait ou piquerait de l’aiguillon.
Simon d'Athènes

Les gens pensent que, au lieu d'aider le cheval à comprendre, ils doivent le contraindre à faire. C'est cette attitude qui poussent les gens à utiliser beaucoup de fermeté inutile, ce qui est justement ce que ces chevaux ne peuvent pas comprendre
Bill Dorrance

Je procède de façon à ce que le cheval soit content et que je sois content.
Tom Dorrance

Prendre garde d’étouffer sa gentillesse car elle est aux chevaux comme la fleur sur les fruits, laquelle ôtée ne retourne jamais.
Antoine de Pluvinel


Les aides

Une fois que le cheval commence à répondre, vous essayez d'obtenir la réponse désirée en faisant le minimum. Vous essayez de diminuer l'action de vos aides pour obtenir une meilleure réponse avec de moins en moins de pression, jusqu'au stade où il vous suffit d'y penser
Tom Dorrance

L'aboutissement de tout travail correct, c'est la conduite du cheval avec des aides invisibles.
Alois Podhajsky


Vos mains doivent être du ciment si le cheval résiste et du beurre dès qu'il cède.
Nuno Oliveira

La valeur de la réponse est toujours en proportion de celle de la demande.
Etienne Beudant

Montez votre cheval avec tout votre corps, pas que vos bras et vos jambes.
Ray Hunt

C'est avec le rein que le cavalier domine le cheval, le buste est la pièce maîtresse du cavalier, les bras et les jambes sont les accessoires.
Nuno Oliveira
 
La main bonne renferme trois qualités qui sont d’être légère, douce et ferme.
François Robichon de la Guérinère

Une chose qui rend plein de situations difficiles pour le cheval, c'est quand le cavalier maintient une pression constante sur les rênes tout au long d'une manœuvre.
Martin Black

Gagnez l'attention du cheval avant d'essayer de diriger le cheval.
Ray Hunt

Vous devez contrôler son énergie avec l'énergie de votre corps
Ray Hunt

Le rythme

Les changements dans le rythme de votre corps encouragent le cheval à se mettre à votre diapason.
Ray Hunt

Vos jambes et votre corps doivent être en harmonie avec son corps, et non pas rigides et crispés. Ils sont en rythme avec son corps. Ressentez ce rythme.
Ray Hunt

Être avec le cheval

Quand votre cheval bouge et que vous bougez avec lui, votre idée et son idée deviennent la même idée.
Ray Hunt

D'abord allez avec le cheval. Ensuite, le cheval va avec vous. Ensuite, vous allez ensemble.
Tom Dorrance

Vous vous efforcerez de causer avec le cheval et de vous en faire écouter.
François Baucher.

Vous essayez de trouver une manière d'interagir avec le cheval qu'il peut comprendre. Et pour moi, ce n'est pas dresser un cheval, c'est essayer d'amener le cheval avec vous, de manière à avoir un esprit et un corps. Vous pouvez passer votre vie à rechercher ça, mais c'est une bonne chose à rechercher.
Buck Brannaman

L'équilibre

Le cavalier ne donnera en pleine harmonie les différentes allures que s'il possède l'aptitude adéquate et se trouve en équilibre
Alois Podhajsky

Si le cavalier prend le contact avec un cheval prêt et centré, il partira en avant et en équilibre.
Tom Dorrance

Monter, c'est amener en permanence le cheval dans le meilleur équilibre possible.
Colonel Christian Carde

Le temps

Parfois aller lentement est le chemin le plus rapide pour atteindre un but.
Tom Dorrance

Ne soyez pas tenté de vous dépêcher sans laisser le temps au cheval de trouver la solution. Préparez, attendez et laissez-le trouver la solution. Alors, lorsqu'il bougera ses pieds, il le fera de lui-même.
Tom Dorrance

Le cavalier devra attendre aussi longtemps que nécessaire pour que le cheval puisse comprendre (...) vous devez avoir beaucoup de patience.
Ray Hunt

C'est là que les gens sont déçus : ils veulent des résultats instantanés. Si ça ne fonctionne pas, ils pensent qu'ils doivent être plus durs. Alors ils perturbent le cheval, et ils perdent la légèreté qu'ils recherchaient.
Ray Hunt

Ce n’est pas la montre qui détermine la longueur d’une leçon. C’est l’intelligence du cavalier qui doit déterminer quand et comment cette leçon doit finir.
Nuno Oliveira

Donnez au cheval et à vous-même le temps de bien faire les choses.
Bill Dorrance

N'allez pas trop vite et ne réveillez pas pas son instinct de survie. Si votre cheval ne peut pas le faire lentement, augmenter la vitesse n'aura comme résultat que de lui faire faire quelque chose d'erronée plus rapidement.
Buck Brannaman 

Pour arriver promptement, ne pas se presser, mais assurer solidement chacun de ses pas.
Faverot de Kerbrech>

Seul celui qui prend du temps et fait l'effort de bien observer et réfléchir, sera en mesure de parvenir au succès avec les chevaux.


Les pieds

Tant que vous ne parviendrez pas  à placer les pieds du cheval où vous avez besoin qu'ils soient, le cheval sera là où il est.
Tom Dorrance

Vous savez où sont chacun de ses pieds à chaque seconde, et il sait que vous le savez.
Ray Hunt

Nous essayons de développer la confiance du cheval en le rendant plus sûr de ses pas. Il met tellement de crainte dans ses pieds que nous essayons de leur donner du courage.
Tom Dorrance

Ses pieds sont dans vos mains.
Ray Hunt

C'est le contrôle des pieds au travers de l'esprit qu'une personne devrait rechercher. Si vous avez manqué çà dans le travail au sol, alors vous avez manqué ce qui compte le plus pour le cheval. Une personne devrait être concentré sur le fait d'obtenir la meilleure connexion au sol, via le feel, si elle veut que les différentes parties du cheval soient à sa disposition quand il monte.
Bill Dorrance

L'impulsion

Si votre cheval veut bouger, utilisez son énergie. Ne le découragez pas quand il veut bouger.
Ray Hunt

Préservez le désir de votre cheval.
Ray Hunt

Le mouvement en avant, c'est l'alpha et l'oméga de tout dressage.
Alois Podhaksky

L'impulsion est une disposition morale et physique du cheval à obéir le plus rapidement possible aux ordres du cavalier, à se porter en avant et à conserver sa force propulsive sans le recours des aides.
Nuno Oliveira

La pression

La dernière chose que le cheval aimerait faire c'est de se mettre la pression sur lui-même.
Tom Dorrance

Le cheval apprend à céder à la fermeté. Essayons donc de lui donner l'impression qu'il se met la pression sur lui-même. Ainsi, quand il réalise qu'il en est la cause, il trouve le moyen de s'en libérer et cède à sa propre pression. C'est devenu son idée.
Tom Dorrance

C'est le confort qui rend la pression efficace ; c'est la pression qui rend le confort efficace.
Martin Black

Au début, il faut bien sûr utiliser la pression mais au fur et à mesure vous utilisez moins le physique et plus le mental.
Ray Hunt

Quand un cheval est libre de tout confinement, et que l'on met de la pression sur lui, il va partir ou céder à la pression. Quand le cheval est confiné dans une petite zone - un enclos ou un box, ou par un licol ou une bride - et qu'il sent que fuir n'est pas pas une option, il va résister ou combattre la pression.
Martin Black

La confiance

Essayer de faire disparaître le doute chez le cheval; donnez-lui la possibilité de devenir plus sûr de lui.
Tom Dorrance

C'est la confiance et la compréhension qui feront la différence dans votre relation avec lui.
Ray Hunt

Si vous êtes un état d'esprit où vous doutez de votre cheval, alors vous avez un problème
Ray Hunt

Croyez en votre cheval, pour qu'il puisse croire en vous.
Ray Hunt

J'essaie de faire en sorte que le cheval préfère être avec la personne plutôt qu'en n'importe quel autre endroit, que la personne soit au sol, ou sur son dos.
Tom Dorrance

Un cheval doit avoir confiance dans trois domaines: son environnement, la personne et lui-même. Parfois le cheval aura confiance dans l'environnement et pas dans la personne. Parfois le cheval aura confiance dans la personne et pas dans l'environnement. Mais s'il n'a pas confiance ni dans la personne ni dans l'environnement, il n'aura pas confiance en lui-même. Dans ce cas, si le cheval peut commencer à prendre confiance dans la personne, parce que la personne se présente au cheval d'une manière compréhensible pour le cheval, alors cela peut aider le cheval à prendre confiance dans les autres domaines.
Tom Dorrance

La simplicité

Les moyens les plus faciles à employer sont souvent les plus efficaces.
Etienne Beudant

Vous essayez de rendre les choses aussi faciles que possible pour le cheval. Vous attendez le moment opportun et le plus adéquat pour l'aider à apprendre.
Tom Dorrance

Vous essayez de présenter les choses de la manière qui soit la plus facile à comprendre pour le cheval.
Tom Dorrance

Pour celui qui a le sentiment du cheval, la perfection réside bien plus dans la pureté des mouvements que dans l'exécution de ce qu'on est convenu d'appeler les difficultés équestres.
Général l'Hotte

L'art équestre commence par la perfection des choses simples
Nuno Oliveira

Le timing

Le cavalier doit apprendre à réagir assez tôt, avant même que les choses se produisent.
Tom Dorrance

Si votre timing est bon, vous n'essayez pas d'arrêter un pied déjà en l'air et qui ne peut que se poser.
Ray Hunt

Un mauvais timing est préférable à l'absence de timing ; ainsi, si vous essayez d'être en phase avec les pieds de votre cheval, il y a une chance que le cheval vienne en phase avec vous.
Martin Black

Le feeling

Que ce soit pour accélérer le cheval, le ralentir, l'arrêter ou le reculer, on travaille sur un feeling entre le cheval et le cavalier, de moins en moins physique et de plus en plus mental.
Ray Hunt

Il faut sentir et aller jusqu’à l’émotion.
Nuno Oliveira

Quand vous pouvez diriger les mouvements du cheval avec le feel, alors il y a une compréhension qui s'établit entre la personne et le cheval.
Bill Dorrance

Le cheval est une extension de votre corps
Ray Hunt

La préparation

Préparez en avance pour donner au cheval une chance d'être fluide.
Ray Hunt

Vous devez avoir dans votre esprit une image de ce que vous allez demander au cheval.
Ray Hunt

Préparer la position pour la transition, et la transition prendra soin d'elle-même.
Ray Hunt

Pensez au mouvement que vous voulez exécuter, et vous verrez que cela ira tout seul.
Vicomte d'Aure

Mettre le cheval dans la position correspondant au mouvement envisagé, demander, laisser faire.
Etienne Beudant

Placer avant de déterminer, sinon attendre tout du hasard.
François Baucher

Que lui demande-t-on ? Des mouvements. La manière de l’y ramener consiste à disposer ses forces de façon à ce qu’il ne  puisse faire que le mouvement qu’on exige. La position est le langage qui parle au cheval, qui est  intelligible pour lui ; elle explique et fait naître le mouvement, comme le raisonnement explique et fait naître la pensée
François Baucher
 

Domination

Il n'y a aucune place pour des idées relatives à la domination du cheval dans la connexion que nous voulons construire ici.
Bill Dorrance

Vous pouvez être un leader sans intimider. Un cheval peut être votre partenaire sans être votre esclave.  Je veux essayer de préserver ce qu'il y a de meilleur dans le cheval, sans rien lui retirer.
Buck Brannaman

Un véritable homme de cheval ne se comporte pas en être dominant et agressif, mais il dégage de la certitude, du calme et de la clarté.
Jean-Claude Dysli

Punir

Je n'aime pas l'idée que la punition soit une solution. Je pense plutôt que la solution réside dans le fait de guider et d'aider.
Tom Dorrance

On pense toujours à châtier le cheval et l'on a tort la plupart du temps, car l'animal ne répond qu'à ce que les aides lui demandent réellement.
Etienne Beudant

Si le cheval ne fait pas pas correctement ce que le cavalier a demandé, de son point de vue, il fait la chose correcte.
Tom Dorrance

Quand vous frappez un cheval, vous n'entendrez jamais ses cris de souffrance, mais croyez moi, Dieu les entendra.
Joseph Bruce

La peur et le respect sont deux choses différentes.
Ray Hunt

Un cheval qui se sent en sécurité apprend volontiers. Un cheval effrayé n'apprend jamais.
Jean-Claude Dysli

Ne jamais traiter le cheval avec colère.
Xenophon

Sire, quand j'ai dit qu'il fallait se garder de battre le cheval, j'ai dit si faire se peut, mais je passe outre et assure, qu'il ne faut nullement battre, ni au commencement, ni au milieu, ni à la fin, étant bien plus nécessaire de le dresser par la douceur que par la rigueur, en ce que le cheval qui manie par plaisir, va de meilleure grâce que celui qui est contraint par la force.
Antoine de Pluvinel

Le cavalier est d'autant plus brutal avec le cheval que sa fatuité est plus grande et son savoir-faire plus petit.
Alois Podhajski

Récompenser

En toutes circonstances, nous ne cessons de le dire, il faut le récompenser, s’il fait bien son service.
Xenophon

Demander souvent, se contenter de peu, récompenser beaucoup.
Faverot de Kerbrech

Reconnaissez le plus petit changement et le moindre essai, et récompensez-le.
Ray Hunt

Prenez l'habitude de caresser quand le cheval s'est donné.
Nuno Oliveira

C'est avec tendresse, en le flattant, qu'il faut le caresser de la main.
Alois Podhajski

Il faut être avare des coups et prodigue des caresses, afin, comme j'ai déjà dit et redirai toujours, d'obliger le cheval à obéir et à manier, plutôt pour le plaisir que pour le mal.
Antoine de Pluvinel

L'extérieur

Il n'y a aucune raison de rester dans la carrière et de laisser les choses devenir pénibles.
Ray Hunt

Le travail à l'extérieur est la seule raison d'être du cheval.
Etienne Beudant

S'adapter

Vous devez vous adapter à la situation présente.
Tom Dorrance

Le cavalier doit rechercher la manière qui convient le mieux à ses aptitudes. Il doit étudier le comportement du sujet qu'il veut dresser, car le tempérament varie avec chaque individu et le même principe s'applique d'une façon particulière sur chaque animal.
Etienne Beudant

Il y a un tel éventail de situations que l'on ne peut pas se contenter de dire «Faites ceci et vous obtiendrez cela»
Tom Dorrance

A vous de trouver ce qui convient le mieux à votre cheval. Cela varie d'un individu à l'autre.
Tom Dorrance

Il suffit parfois de changer un petit quelque chose pour que tout fonctionne mieux. Pour cela, vous devez suivre vos propres sentiments.
Tom Dorrance

Quel que soit l'âge de votre cheval, vous allez faire de votre mieux pour lui offrir le meilleur que vous pouvez lui offrir. Si vous adaptez ce que vous faites, il va s'adapter aussi. Les chevaux ont une capacité fantastique à changer. Il y a toujours de l'espoir.
Buck Brannaman

Se remettre en question

Vous ne travaillez pas sur le cheval, vous travaillez sur vous même.
Ray Hunt

Jamais un cheval ne va même essayer de profiter de vous. Il est aussi honnête et digne de confiance que tout ceux avec qui vous pourriez travailler. Il n'a pas d'ego qui vient le gêner. Il n'a pas de fierté qui vient le gêner. Il ne sait pas ce que c'est de gagner ou de perdre. Et ça, c'est les quatre choses qui se dressent comme des obstacles sur notre route, nous les hommes. C'est très triste. Tout ce que le cheval fait, c'est essayer de survivre; Il essaie de le faire. Alors j'essaie de travailler avec lui comme s'il était moi-même, juste comme j'aimerais qu'il travaille avec moi.
Ray Hunt

Je n'ai aucun doute, sur la base de mon expérience et des relations homme-cheval que j'ai observées, que si une personne peut mettre son ego et ses plans après les besoins des chevaux alors le respect et la discipline viendront et le cheval se soumettra volontairement et permettra à la personne de contrôler ses mouvements même dans des conditions extrêmes.
Martin Black

Réalisez que quand ça ne va pas entre un cheval et un humain, on dit souvent que c'est la faute du cheval. L'humain peut ne pas se rendre compte que le cheval fait ça juste parce que l'humain l'a dressé à le faire. Parfois les gens vont reconnaître les symptômes, mais pas la cause véritable du problème avec le cheval. Quand j'aide quelqu'un qui dit qu'il a un problème avec un cheval ; je dis à cette personne : «Je suis l'avocat du cheval et ce cheval a un problème de personne»
Tom Dorrance

Le grand écueil est la manie de s'en prendre aux effets au lieu de rechercher les causes pour les modifier, les détruire ou les exploiter selon le cas.
Etienne Beudant

Mon but avec le cheval n'est pas de vaincre quiconque ; c'est de gagner à l'intérieur de moi-même.
Ray Hunt

La seule personne à qui vous avez besoin de prouver quelque chose, c'est vous.
Ray Hunt

Un bon homme de cheval apprend de chaque cheval avec lequel il travaille
Bill Dorrance

Quand vous montez, demandez-vous «qu'est-ce que le cheval va retirer de ceci quand j'aurais ce que je veux?». Souvent, la nature humaine est de prendre et de ne rien donner en retour.
Buck Brannaman

La peur vient de l'impuissance. La seule chose qui peut la vaincre, c'est la connaissance. Quand vous apprenez comment un cheval pense et prend des décisions, cette impuissance disparaît.
Buck Brannaman

Il y a un principe qu'il ne faut jamais abandonner, à savoir que le cavalier doit apprendre à se maîtriser avant de pouvoir maîtriser son cheval.
Alois Podhajsky

Un homme de cheval ne doit connaître ni la peur ni la colère.
James Rarey

Le cheval est le seul qui peut et va confirmer que votre équitation est efficace.
Martin Black

Réfléchir par soi-même

Observer et réfléchir sont certainement pour le cavalier les deux plus grandes chances de succès.
Etienne Beudant

Observer, mémoriser, comparer.
Tom Dorrance

Acquérir la faculté de comprendre par soi-même peut être le travail de toute une vie.
Tom Dorrance

Réfléchissez!
Ray Hunt

L'éducation

Mettre d'abord en confiance et faire ensuite preuve de douceur en même temps que d'une autorité calme mais inflexible, c'est la règle immuable et souveraine en éducation.
Etienne Beudant

Si le cavalier est alerte, avec l'envie d'apprendre, le cheval pourra aussi l'être.
Ray Hunt

Rendez facile le bon comportement et difficile le mauvais comportement. Si vous voulez apprendre quelque chose à un cheval et conserver de bonnes relations, ne lui faite pas apprendre - Laissez-lui apprendre.
Ray Hunt

Faire des erreurs, c'est un élément important de l'apprentissage.
Bill Dorrance

Apprendre, cela doit venir de l'intérieur de la personne. Tout comme pour le cheval.
Tom Dorrance

Je ne dresse pas les chevaux. C'est un processus d'apprentissage dans lequel je guide et je soutiens.
Tom Dorrance

La discipline

Le cheval n'apprendra pas à faire preuve de discipline si le cavalier ne fait pas preuve de discipline.
Ray Hunt

Vous devez être strict, mais ça ne veut pas dire que vous devez être injuste.
Buck Brannaman

Les éperons ne sont pas différents d'un stick, d'une cravache ou d'une chambrière. C'est une aide pour obtenir de la discipline. Il ne doit pas avoir peur de votre cravache, de vos éperons, de votre chambrière, de votre cravache ou de vos rênes. Il ne devrait pas en avoir peur. Mais c'est ainsi que beaucoup de gens les utilisent : "tu ferais mieux d'avoir peur, ou je te ferais mal". Alors ils ne pensent pas correctement. Un cheval ne veut pas avoir mal, pas plus que vous ou moi. Vous devez faire en sorte que le mauvais comportement soit difficile et le bon comportement facile. Mais vous ne devez pas lui faire du mal intentionnellement.
Ray Hunt

Discipline, respect et peur peuvent être vraiment proches, mais elles sont aussi différentes que la nuit et le jour.
Ray Hunt

L'expérience

Plus vous pourrez travailler avec de nombreux chevaux, le plus de chevaux que vous pourrez côtoyer,  le plus grand nombre de personnes que vous pourrez observer, plus vous apprendrez.
Bill Dorrance

L'amitié

Dans la vie je crois qu'on peut bien vivre ensemble si on essaie de se comprendre les uns les autres... vous pouvez rencontrer plein de gens et avoir plein de connaissances, mais les amis, ils sont très rares et très précieux. Mais chaque cheval que vous montez peut devenir votre ami parce que vous lui demandez. C'est vraiment important pour moi. Vous pouvez demander à un cheval de faire vos choses, mais vous lui DEMANDEZ; vous lui proposez d'une bonne manière. Vous préparez la situation et vous le laissez trouver. Vous ne pouvez pas forcer les choses, pas plus que vous pouvez forcer une nouvelle amitié.
Ray Hunt

Faites du cheval un compagnon et non un esclave, vous verrez quel ami extraordinaire il est.
Nuno Oliveira

En quelques mots...

Timing, feeling et équilibre.
Tom Dorrance

Calme, en avant, droit.
Général l'Hotte.




NB: les traductions de certaines citations de Tom Dorrance sont d'Antoine Cloux, traducteur du livre «True Unity». Les autres traductions sont de moi-même.


FB https://www.facebook.com/hommesetchevaux/

vendredi 18 novembre 2016

Le problème derrière le problème

Quand une personne a un problème de comportement avec son cheval, elle décrit ce qui ne va pas en quelques mots et espère trouver une solution facile à mettre en œuvre et efficace rapidement.

Ce ne sont pas les solutions qui manquent, ni ceux qui les vendent : mors divers, enrênements variés, licols d’entraînement, tord-nez et autres dispositifs de contention, sans parler des pilules et potions...

Ce n'est pas que toutes ces solutions n'ont pas de valeur intrinsèque, mais on peut constater que parfois, la solution envisagée ne fonctionne pas ou seulement provisoirement. Il peut même arriver que le problème s'aggrave ou qu'un nouveau problème pointe le bout de son nez.

Pourquoi?

Souvent, le problème apparent n'est qu'un symptôme, lié a une cause qu'il faut rechercher. Traiter le symptôme ne résout pas la cause du problème qui resurgira un jour ou l'autre, sous une forme ou une autre. Un même symptôme peut avoir différentes causes, donc une investigation est nécessaire pour identifier la cause. Une fois la cause racine identifiée, on a le véritable problème à adresser. Quand la cause disparaît, le ou les symptômes disparaissent d'eux-mêmes.

Chaque cheval est un être unique et complexe

Les chevaux sont des êtres sensibles et intelligents ayant chacun leur personnalité. Ils ont une histoire personnelle faite d'expériences multiples. Bref, ils sont complexes et uniques.

Comprendre un problème de comportement équin n'est pas plus simple que comprendre un problème de comportement humain.

Imaginons que je sois un conseiller conjugal et qu'une femme me demande de l'aide car son mari passe ses soirées à regarder la télévision et ne fait plus attention à elle. Est-ce que je vais aussitôt proposer une solution? Je peux lui proposer de bander les yeux de son mari ou de casser la télévision avec une hache, et au moins un temps, le mari ne regardera pas la télévision. N'importe qui peut réaliser que ces solutions sont idiotes et n'adressent pas le véritable problème. Celui-ci, sans information supplémentaire, ne peut pas être identifié. Peut-être qu'il n'aime plus sa femme. Peut-être qu'il a eu une aventure et n'ose plus parler à sa femme. Peut-être devient-il sourd. Peut-être que la coupe du monde de football a commencé... on peut tout imaginer. On trouve donc normal qu'un conseiller conjugal pose des questions, rencontre le mari, et donc mène une analyse pour trouver la cause du problème avant même de penser à une solution.

Pourquoi comprendre un problème entre un cavalier et son cheval serait-il différent?

Si vous avez un problème avec votre cheval il est nécessaire de chercher à comprendre les causes du comportement indésirable.

Dans quelles circonstances le comportement survient-il?
Quand et comment ce comportement est-il apparu?
Est-ce qu'à ce moment il y a un événement, un changement dans sa vie? Avez-vous remarqué d'autres changements dans son comportement?
Quel confort trouve-t-il dans son comportement ?
Quel inconfort pourrait-il chercher à éviter?
Est-ce qu'il comprend ce qu'on attend de lui?
Quelle est sa motivation pour répondre à vos demandes?
Comment votre propre comportement et votre attitude influencent ceux du cheval?
Qu'avez-vous fait pour essayer de résoudre le problème et comment-a-t-il réagit?
Est-ce qu'il pourrait avoir un problème de santé?
La selle correspond-elle bien à son corps?

Les questions à se poser sont nombreuses...

Dans cette enquête, vous pouvez dresser la liste des causes possibles, puis essayer d'éliminer les suspects les uns après les autres.

Si vous vous faîtes aider par une personne plus expérimentée, il aura besoin aussi de ces informations et de tout ce que vous savez sur votre cheval.

Quand vous avez trouvé la cause, est-ce qu'il n'y aurait pas une autre cause responsable de cette cause?

Il y a des problèmes simples et d'autres plus complexes. L'important est d'aller au-delà de la surface des choses et de comprendre ce qui se passe au sein du cheval.

FB: https://www.facebook.com/hommesetchevaux/

lundi 14 novembre 2016

En extérieur

Quand on pratique une discipline qui se pratique en carrière, tel que le dressage ou le saut d'obstacles, la carrière et le manège sont vus comme le lieu de travail. Les sorties en extérieur sont alors considérés comme des moments de détente, et pas réellement comme des opportunités pour faire progresser le cheval.

Dans l'équitation de travail, le travail en carrière est souvent réduit au minimum. L'essentiel de l'éducation du cheval se fait en extérieur, car le cheval est utilisé dans le travail le plus rapidement possible et il apprend son métier "sur le tas".



Sans minimiser l'importance du travail en carrière, on peut réaliser que la carrière est un univers artificiel et contrôlé : un espace clos destiné à réduire les distractions, avec une surface uniforme, plate et composée uniquement de sable.

En extérieur, un univers plus riche, plus varié, plus grand attend le cheval ; il recèle d'opportunités pour que le cheval développe son corps et son mental. Pour en profiter au maximum, ne restez pas sur les chemins faciles mais soyez inventif et curieux. Allez sur toutes les surfaces : les champs, la boue, la rocaille, la roche, les pavés.... grimpez et descendez les sentiers les plus pentus, allez dans les fossés, franchissez des cours d'eau, passez des ponts, des tunnels... Approchez les animaux, domestiques et sauvages. Confrontez-vous aux voitures, autobus, moissonneuses-batteuses, tracteurs, vélos, motos, quads, drones...

En terrain difficile, laissez votre cheval libre le plus possible. Avec les rênes lâches, il s'équilibrera mieux et saura peu à peu apprendre à trouver les endroits où mettre ses pieds. Prendre les rênes sera ponctuel,, par exemple si le cheval veut prendre une allure supérieure sans qu'on l'ait demandée, ou s'il a besoin de notre support pour mieux s'équilibrer.


Aussi, aller à un endroit, franchir une difficulté, cela donne des objectifs compréhensibles au cheval, ce qui le motive naturellement. Les chevaux aiment aussi découvrir de nouveaux endroits : ils ont parfois peur, mais ils sont surtout curieux si on leur en laisse la possibilité.

Si votre objectif est de gagner en compétition dans une carrière, travailler en extérieur peut vous aider à atteindre cet objectif. Cela permet aussi d'avoir un cheval plus complet, plus confiant et plus heureux.

FB: https://www.facebook.com/hommesetchevaux/










vendredi 11 novembre 2016

Le sanglage

Quand on prépare son cheval et qu'on le selle, on a envie de commencer sur une bonne note, autant pour le cheval que pour nous-même.

Quel plaisir de seller dans le calme!


Cependant, quand on sert la sangle, de nombreux chevaux sont mal à l'aise. Ils couchent les oreilles, se mettent à mordiller nerveusement leur longe ou la porte du box. Puis ils peuvent même essayer de nous mordre, de nous pousser... Même si ces comportements agressifs se limitent souvent à de la seule intimidation, non seulement ce n'est pas agréable mais il est préférable de prendre le soin d'agir avant que la situation empire et devienne dangereuse.

Il suffit parfois de trop serrer la sangle quelques fois pour qu'un cheval développe une sensibilité à la sangle. Ensuite, même si on serre raisonnablement, le cheval appréhende le sanglage. De bonnes pratiques de sanglage sont donc utiles pour éviter ce problème, ou, s'il est présent, pour aider à le résoudre.

Sangler en trois fois permet d'arriver progressivement au bon niveau de serrage sans inconfort.

Pour le premier serrage, commencez par frotter le passage de sangle votre cheval avec votre main et votre bras pour attraper la sangle puis appliquez la sangle là où votre bras était.  Ceci permet de préparer le cheval au contact de la sangle.

Serrez avec la pression minimale nécessaire pour que la selle ne tourne pas avec le cheval en main, même si celui-ci devait bouger. Normalement le garrot du cheval aide à empêcher la rotation de la selle, donc ce premier serrage peut être léger. Si votre cheval a un faible garrot, utiliser un collier de chasse empêche la selle de tourner sans qu'il soit nécessaire de trop compter sur la sangle.



Ensuite demander au cheval d'avancer de quelques mètres. La selle va se positionner sur le dos du cheval et vous pourrez resserrer légèrement.

Quand vous allez monter, procédez au troisième serrage, puis faites avancer le cheval. Il est préférable que le cheval se déplace avant le montoir pour sentir le niveau de serrage final et nous permettre de s'assurer qu'il est détendu avant le montoir.

Lors des serrages, il est plus confortable pour le cheval de tirer verticalement sur la sangle d'une main en reposant l'autre main et l'avant-bras sur la selle. Serrez sans excès, sans précaution excessive : un geste franc rassurera le cheval.

Il est aussi avisé de s'assurer que la selle convient au cheval et car une selle inadaptée peut inciter à serrer davantage. De même, si vous constatez au passage de sangle des poils blanchis et plus courts, c'est que la sangle ne convient pas. Privilégiez des matières naturelles. Pour les selles western, préférez un latigo en cuir plutôt qu'en synthétique. Pour cheval sensible, une sangle plus large permet de mieux répartir la pression.

Pour un cheval ayant un comportement agressif,  sangler sans attacher et en dehors d'un box permet au cheval de se sentir moins confiné. Cela nous incite aussi à mieux observer ses réactions. Vous pouvez juste le tenir en licol avec la longe glissée dans le coude.

Si le cheval tente de mordre lors du serrage, soyez vigilant et bloquez l'agression avec l'avant-bras au plus tôt. Attention, il ne s'agit pas de punir en tapant, mais d'interposer le bras et de laisser le cheval se taper dessus, ce qui fait une énorme différence. Au même moment, vous ne devez pas relâcher la sangle, car ce serait récompenser l'agression. Maintenez juste la pression de serrage à l'identique. Une fois l'agression désarmée, continuez comme si de rien n'était.

Si le cheval est susceptible de se défendre avec les pattes postérieures, vous pouvez attraper la sangle de la main gauche pour pouvoir observer le cheval. Dans les cas extrêmes, attrapez la sangle avec une autre sangle repliée en boucle. Avec une selle western, vous pouvez utiliser le latigo pour faire la même chose. Ces astuces peuvent être utilisées le temps de rééduquer un cheval dangereux.

Pour sangler, procéder par étapes en observant le cheval et ses réactions pour s'adapter à lui permet d'éviter de créer des comportements désagréables. Si cependant ces comportements surviennent nous ne pouvons pas reprocher au cheval un problème créé par l'homme. Décourager les comportements agressifs tout en aidant le cheval à trouver plus de confort incite le cheval à adopter une bonne attitude.


FB: https://www.facebook.com/hommesetchevaux/


   
 


samedi 5 novembre 2016

Préserver son envie d'essayer

Quand on essaie d'apprendre quelque chose à un cheval, il va naturellement essayer de nous faire plaisir, à condition qu'on lui permette d'être dans le bon état d'esprit.

La première chose, c'est que le cheval doit être en confiance, et que donc toute action qui réveillerait l'instinct de conservation du cheval doit être évitée. Ceci inclut les punitions et tout excès de pression qui serait incompréhensible pour le cheval. L'apprentissage demande le calme afin que le cavalier et le cheval soient relaxés.

La seconde chose, c'est que l'apprentissage ne doit pas chercher à forcer un résultat. Il est préférable de penser que l'on prépare le cheval à faire ce qu'on attend de lui, en créant une situation dans laquelle on laisse le cheval apprendre par lui-même.



Cette situation doit permettre au cheval d'avoir une certaine liberté pour explorer ce qu'il doit faire. Pour que ça fonctionne, il doit pouvoir essayer différentes choses. Le rôle du cavalier est de décourager et bloquer les mauvaises réponses et de récompenser la bonne. Décourager ne veut pas dire punir ou réprimander. Il s'agit juste de guider le cheval dans sa recherche et de lui faire comprendre qu'il doit continuer à rechercher d'autres possibilités.

Pour motiver le cheval dans cette exploration, il faut avoir une exigence sur la bonne réponse que l'on espère en rapport avec le cheval. Si on est trop exigeant le cheval aura trop de difficulté à réussir et il va se décourager. Votre cheval doit devenir un "gagnant" pour prendre confiance, et pour ceci, il faut récompenser la moindre réponse allant dans le bon sens. C'est progressivement au cours des mois et années de son éducation que vous pourrez monter le niveau d'exigence.

Cela peut être une aide de bien visualiser ce que vous recherchez préalablement à toute demande. Ainsi, quand le cheval fournira cette réponse, vous pourrez récompenser immédiatement sans vous demander si vous devez le faire ou non. Si vous être trop lent à décider, le cheval sera peut-être déjà parti mentalement sur une autre piste, et il ne reviendra pas à la bonne proposition facilement.

Si vous avez un doute sur le fait que la réponse est assez bonne pour mériter la récompense, le bénéfice du doute appartient au cheval.

Laissez le cheval essayer différentes choses prend du temps. Il faut être prêt à laisser le temps nécessaire au cheval, en le guidant, mais en ne le forçant pas par impatience.

Un autre point à prendre en considération est que la situation d'apprentissage doit être conçue pour que la bonne réponse soit  assez évidente, afin que le cheval puisse trouver le plus possible par lui-même.

Les chevaux sont motivés par les récompenses, en particulier quand on leur offre du confort. Ils sont aussi motivés par le seul fait de rechercher ce qu'on attend. En jouant avec leur intérêt naturel, de leur curiosité, ils anticipent le plaisir de la récompense, ce qui est un plaisir en tant que tel.

Si le cheval est motivé par cette recherche, alors il sera motivé pour apprendre.

Alors, ce n'est pas vous qui apprenez au cheval, mais c'est lui qui apprend, avec votre support.

En ne forçant pas le résultat, le cheval reste léger.

Quand votre cheval tâtonne, fait des erreurs, pensez à préserver son envie d'essayer. C'est un bien précieux qui une fois perdu est difficile à restaurer.

FB: https://www.facebook.com/hommesetchevaux/

mardi 1 novembre 2016

Aller lentement pour gagner du temps

Quand on regarde des compétitions de haut niveau dans des disciplines où la rapidité est importante, on est étonné par la vitesse d'exécution des chevaux.

C'est cette vitesse que nous voudrions retrouver avec notre propre cheval. Alors, en travaillant avec lui, on essaie de lui demander plus de vélocité dans l'exécution.



En essayant de demander au cheval une vitesse d'exécution qu'il n'est pas encore prêt à fournir, il risque de ne pas positionner ses pieds de manière correcte. Ceci à un impact sur son équilibre et il ne sera pas à l'aise : il aura des difficultés à être sûr de lui. La conséquence est qu'il sera tendu et pourra développer des résistances.

Plutôt que de vouloir imprimer notre vitesse d'exécution au cheval, il est possible d'adopter la vitesse qui correspond au cheval, en considérant ses capacités actuelles, sa forme et son état d'esprit. Pour un jeune cheval, ou pour un cheval plus âgé apprenant quelque chose de nouveau, c'est souvent la lenteur qui lui correspondra le mieux. La lenteur permet de se concentrer sur la qualité du mouvement. En prenant le temps, on peut s'efforcer d'avoir un cheval détendu et on peut l'aider à bien comprendre ce qu'il doit faire.  On peut le laisser explorer et aussi mieux le guider au bon moment. De cette manière le cheval peut se mouvoir avec légèreté en toute confiance.

Une fois qu'une manœuvre est maîtrisée par le cheval dans la lenteur, c'est le moment pour demander brièvement une légère accélération dans l'exécution. Vous lui avez demandé un effort qu'il pourra fournir car il est alors prêt à le faire. Si après cet effort vous offrez quelques secondes de repos, vous l'incitez à répondre positivement à vos demandes, en mettant une promesse de confort dans la demande d'effort que vous avez faite. C'est ce qui permet d'aller progressivement vers une plus grande vélocité, car le cheval sera motivé la rechercher.

Quand la qualité dans le mouvement est là, il est toujours possible d'améliorer la vitesse. Quand la vitesse est là, il est difficile d'améliorer la qualité du mouvement.

Commencer par une exécution lente est donc souvent le moyen le plus rapide pour avoir un cheval rapide.

FB: https://www.facebook.com/hommesetchevaux/