jeudi 30 juin 2016

Revenir dans le calme

Quand on revient de ballade, parfois le cheval s'excite, se met à danser, se met à trotter de lui-même, ou même décide de galoper.

Si on considère qu'une fois de retour, il retrouvera un environnement familier et sécurisant, puis il sera dessellé, pourra se reposer et même peut-être manger, on peut comprendre qu'il ait envie de rentrer. Néanmoins, il doit arriver à se maîtriser et à rester avec son cavalier.

S'il commence à s'exciter sur le chemin du retour, on peut le mettre sur un cercle. Dès qu'il se détend, il est possible de repartir au pas. S'il recommence à s'exciter, on le remet sur un cercle, dans le sens opposé, jusqu'à retrouver le calme. Après quelques fois, il comprendra que s'il est calme, il peut rentrer alors que s'il excite, il doit travailler sans pouvoir rentrer.

Quel plaisir de se balader dans le calme!

Une seconde chose qu'il est possible d'essayer quand il se met à danser, c'est de le mettre dans une cession à la jambe ou dans une épaule en dedans, et de le libérer dès qu'il se calme. Là aussi, il pourra choisir de rentrer calmement pour ne pas avoir à travailler.

S'il se met à trotter sans que vous l'ayez demandé, maintenez votre corps et vos mains dans le rythme du pas, et laisser le dans une situation inconfortable où son cavalier n'accompagne pas son mouvement. Maintenez vos rênes de manière à ce que ses propres mouvements génère un inconfort dans sa bouche. Ce n'est pas vous qui tirez sur sa bouche pour le ralentir, c'est lui qui crée cette pression sur lui-même au travers de vos mains. Dès qu'il repasse au pas, donnez-lui des rênes pour le récompenser d'avoir pris la bonne décision.

De même, s'il passe au galop, prenez avec votre corps le rythme du trot pour le gêner dans son galop, jusqu'à ce qu'il décide de passer au trot. Puis à partir du trot, vous pourrez redemander le pas.

Surtout ne le retenez pas en permanence avec vos rênes. Il n'apprendrait qu'a s'y opposer, vous forçant ainsi à utiliser de plus en plus de force, alors qu'il en possède plus que vous.

S'il prend la main dans un galop en échappant à votre contrôle, mettez une main excentrée sur un côté, tendez la rêne, puis alors qu'il est en suspension dans le galop, tirez fermement sur le côté en reculant la jambe du même côté. Votre autre main opposée ne devra opposer aucune résistance. Cela aura pour effet de désengager les postérieures et entraînera la fin du galop. Vous pourrez alors immédiatement remettre le cheval sur un cercle serré jusqu'à reprendre définitivement son contrôle. Cet arrêt à une main est une mesure d'urgence qui ne doit pas être utilisée à la légère, mais il est bon de savoir qu'on a ce recours si le cheval embarque.

Au fil des jours, juste en offrant au cheval du confort s'il accepte de revenir dans le calme, et en créant de petits inconforts dans le cas contraire, il apprend ce qu'on attend de lui sans qu'il soit nécessaire d'entrer dans un conflit.

FB: https://www.facebook.com/hommesetchevaux/



4 commentaires:

  1. Merci pour cet article, je vais penser à ça demain. Ma jument trottine sans arrêt après que l'on ai trotté ou galopé au travail & que je retourne au pas ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci ! J'ai le même problème également, si ce n'est qu'il ne trotte pas mais marche tellement vite que c'est aussi inconfortable que du trot. Je vais tenter ces méthodes, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce que Tabasco quand il fait ça met sa tête vers son poitrail pour échapper à la main? tu peux essayer de le mettre en avant, de mettre moins de tension dans les rênes et ainsi d'allonger la foulée.

      Supprimer