jeudi 5 janvier 2017

Le cheval qui se cabre

Entre eux, les chevaux se cabrent pour jouer ou s'affronter. C'est un comportement naturel. En compagnie de l'homme, un cheval qui se cabre peut se révéler dangereux.

Quand un cheval se cabre, il reporte son poids vers l'arrière et s'appuie sur ses postérieurs pour pouvoir lever l'avant de son corps.

Quand on monte, un réflexe habituel est de tirer sur les rênes. Ceci ne fait qu'inciter le cheval à reporter son poids en arrière.

A pied, un autre réflexe est de tirer sur la longe, et le cheval par réflexe d'opposition va aussi reporter son poids en arrière.

Dans les deux cas, on risque d'aggraver le problème. Notre première préoccupation doit être de libérer la tête du cheval de la pression, ce qui va lui donner l'opportunité de se remettre en avant.


Le cheval commence à reporter son poids vers l'arrière

Il peut alors commencer à s'appuyer sur ses postérieurs...

...pour lever l'avant de son corps

Si le cheval cabre quand on monte, on peut se tenir à l'encolure mais non aux rênes. On est également en mesure d'utiliser nos jambes pour aider le cheval à se porter en avant.

En donnant des jambes, un cheval déjà affolé peut décider de prendre la fuite. Il faut être préparé à cette possible réaction. Le côté positif est qu'un cheval qui galope ne peut se cabrer.

Une fois le cheval remis en avant, on peut prendre le contact avec une rêne, puis tirer cette rêne avec fermeté avec une main bien sur le côté tout en utilisant la jambe du même côté pour chasser les postérieurs vers le côté opposé. Pour se cabrer, un cheval doit prendre appui sur ses deux postérieurs et il n'est pas en mesure de le faire si on chasse ses postérieurs sur le côté.

On évoque parfois la possibilité de taper sur la tête du cheval qui cabre, ou même de lui fracasser un œuf sur la tête à ce moment. L'idée serait de faire croire au cheval que quand il cabre il se tape la tête et se blesse (l’œuf cassé ferait croire au cheval que son sang coule). J'ai un doute qu'il soit possible quand un cheval se cabre d'avoir le loisir de sortir un œuf de sa poche pour le casser sur sa tête, mais quoi qu'il en soit sur l'efficacité supposée de cette astuce, nous devons garder en tête le fait suivant : quand un cheval se cabre, s'il monte trop haut, il peut se retourner complètement et tomber en arrière. Ceci est extrêmement dangereux pour le cheval mais encore plus pour le cavalier qui aurait la malchance de tomber sous le cheval. Un cheval se cabre souvent par peur, et frapper sa tête, avec un œuf ou autre chose, c'est jeter de l'huile sur le feu.

Un cheval se cabrant aussi haut peut se retourner

Même si on sait reprendre le contrôle quand le cheval se cabre, on doit conserver à l'esprit qu'un cheval ne se cabre pas sans raison. Est-ce du fait d'une douleur? Est-ce une peur panique? Est-ce une pression excessive dans sa bouche ou sur sa tête? Un mors trop sévère ?  Est-ce une défense que nous lui avons enseignée malgré nous?

Le cabré spontané d'un cheval avec l'homme est le symptôme d'un mal qui doit être identifié. Une fois la cause identifiée et supprimée, ce comportement disparaîtra de lui-même.

FB: https://www.facebook.com/hommesetchevaux/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire