jeudi 4 mai 2017

Les cercles

Le cercle est une figure géométrique parfaite et nous voudrions que notre cheval puisse faire des cercles parfaits. Il est alors tentant de maintenir notre cheval sur le cercle pour qu'il reste sur celui-ci. Alors, au lieu d'avoir un cheval qui sait faire un cercle, on ne fait que l'obliger à rester sur le cercle, lui enlevant toute responsabilité et toute autonomie. Ainsi contraint, c'est là que le cheval peut finir par se raidir ou chercher à se soustraire ; il peut alors perdre son incurvation ou manquer d'impulsion.

Si l'attention du cheval est vers l'intérieur du cercle, il va s'incurver sans tension. S'il est incurvé et que son attention est là vers où il doit aller, il décrira naturellement un cercle pour y aller.

Le rôle du cavalier n'est pas de tenir le cheval pour qu'il reste sur le cercle, mais de diriger l'attention du cheval vers l'intérieur, là où il doit aller, et laisser au cheval le soin d'y aller.



Votre regard est important : si votre propre attention est devant vous à plusieurs mètres sur le cercle, alors la position naturelle de votre corps va aider votre cheval, car vous aurez alors la jambe extérieure légèrement devant et la jambe intérieure légèrement derrière. Si le cheval reste entre vos jambes, alors il est sur le cercle. S'il dévie, laissez-lui commettre cette erreur, et utilisez uniquement la rêne intérieure sans tension sur la rêne extérieure pour le repositionner sur le cercle. En n'utilisant que la rêne intérieure, vous dirigez son attention vers l'intérieur du cercle, dans la direction qu'il doit emprunter.

Si vous devez utiliser les jambes, alors, sur le même principe, utilisez juste votre jambe intérieure pour maintenir l'attention du cheval vers l'intérieur.

Au début, peu importe que le cercle ressemble au contour d'une pomme de terre. Laissez à votre cheval le temps de comprendre qu'il doit rechercher à rester sur le cercle. Votre rôle est de le guider par des actions ponctuelles quand il s'en écarte, et de ne rien faire quand il est sur le cercle. Ainsi, il recherchera de lui-même à rester sur le cercle. Progressivement le cercle s'améliorera et aussi, vos aides pourront devenir plus légères.

Dès qu'il y a une amélioration, arrêtez le cheval en n'utilisant que la rêne intérieure. Attendez quelques instants, puis suggérez le demi-tour avec la rêne intérieure. Dès que le cheval tourne, ce qui était la rêne extérieure, devient la nouvelle rêne intérieure. Utilisez cette dernière pour remettre le cheval sur le cercle dans le nouveau sens, tout en redirigeant son attention sur la nouvelle trajectoire.

Après quelques changements de sens, le cheval devrait s'arrêter sur une rêne avec légèreté en se préparant pour le changement de sens. Cet exercice est un donc aussi une occasion pour développer l'arrêt. Profitez d'un meilleur arrêt pour interrompre l'exercice, pour ne pas lasser ou agacer le cheval pas une trop grande répétition.

Plutôt que d'entraîner le cheval à réaliser un exercice, on peut créer une situation où il comprendra par lui-même ce qu'il doit faire. Cela peut prendre du temps et passer par des moments où le cheval ne fera qu'imparfaitement ce que l'on souhaite : Il est normal qu'il tâtonne ou même qu'il commette des erreurs. Mais quand il comprend, il réalise l'exercice avec autonomie et motivation, car c'est devenu son idée.  

FB : https://www.facebook.com/hommesetchevaux/



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire