dimanche 7 août 2016

La peur des véhicules

Un cheval est susceptible de croiser de nombreux véhicules différents en extérieur : voitures, cars, camions, vélos, motos, quads, tracteur, moissonneuse-batteuse... Il peut être familier avec certains alors que d'autres, encore inconnus, seront perçus comme une menace et peuvent effrayer le cheval. Celui-ci peut même entrer dans un état de panique s'il se sent "attaqué".

C'est particulièrement le cas si le véhicule est derrière sur la route ou le chemin, car le cheval peut alors se sentir poursuivi. Si la panique prend le dessus, le cheval peut embarquer ou se cabrer.

Si au contraire vous pouvez vous repositionner derrière le véhicule, le cheval pourra avoir l'impression que celui-ci "s'enfuit".  Il sera bien plus facile pour lui d'observer le véhicule et de prendre confiance, car si le véhicule s'enfuit, c'est qu'il est le plus fort! Rapidement, sa curiosité va le conduire à suivre le véhicule. Sans forcer le cheval, vous pouvez alors même l'inciter à se rapprocher, et bientôt, toute peur disparaîtra.

Il poursuit le tracteur qui "s'enfuit"
Si vous en avez l'opportunité, vous pouvez prendre l'initiative d'habituer votre cheval à un type de véhicule avec la complicité d'un conducteur ami, qui se laissera "poursuivre" à petite allure. Ceci permettra au cheval de prendre confiance dans une situation maîtrisée.

Une fois la peur disparue, demandez l'arrêt du véhicule, et laissez le cheval s'arrêter auprès de celui-ci pour se reposer. Le véhicule pourra alors maintenant être associé à du confort.

Une fois le cheval totalement relaxé, vous pourrez essayer d'échanger les rôles, en faisant avancer le véhicule derrière le cheval. Progressivement, il sera confiant quelle que soit sa position par rapport au véhicule.


FB : https://www.facebook.com/hommesetchevaux/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire