samedi 20 août 2016

Découvrir l'harmonie au pas

Quand il y a une harmonie entre le cavalier et le cheval, le simple fait pour le cavalier de changer les mouvements de son corps, le rythme de ses mouvements et l'énergie qu'il a en lui suffit pour que le cheval suive ces changements.

Cette harmonie doit se construire peu à peu, en commençant au pas.

Tout d'abord, essayez sans votre cheval de marcher d'un bon pas, avec de grandes enjambées. Puis marchez lentement à petits pas. Ensuite marchez rapidement, mais avec de petits pas, presque comme si vous marchiez sur place. On n'y fait pas toujours attention, mais il y a plusieurs façons de marcher. Pour chaque façon, vos mouvements sont différents ; le rythme du mouvement est plus ou moins lent ou rapide, et le pas est plus ou moins énergique. Essayez de prendre conscience de ces variations, et de réaliser à chaque fois comment se déplacent les différentes parties de votre corps : vos jambes bien sûr, mais aussi votre bassin, vos épaules, vos bras...



Puis monter votre cheval en restant au pas. Essayez d'avoir le même mouvement de pas que votre cheval, avec la même énergie. Imaginez que vous marchez sur le sol, et que le cheval est en fait le bas de votre corps. Vous recherchez une harmonie entre votre cheval et vous, à la fois plaisante pour lui et pour vous.

Ensuite, comme vous le faisiez au sol sans votre cheval, décidez d'accélérer ou de ralentir ou de modifier vos enjambées. Par exemple, si vous décidez de marcher rapidement d'un bon pas,  mettez dans votre corps le même mouvement, le même rythme et la même énergie que vous le feriez en marchant au sol. Le cheval doit arriver à comprendre que pour conserver l'harmonie que vous aviez avec le confort qui en découle, il doit aussi opérer les mêmes changements. Essayez de lui laissez le temps de rester avec vous, mais s'il ne vous suit pas dans ce changement, ce n'est pas grave ; simplement, vous ne serez plus ensemble et ce sera moins confortable pour lui. Il doit alors progressivement comprendre que restez avec vous est la décision naturelle qu'il doit prendre pour conserver son confort.

C'est un mode de communication à établir avec le cheval, et il faut parfois du temps pour le mettre en place. Au début, pour faciliter sa compréhension, n'hésitez pas à exagérer les mouvements de votre corps, à leur donner plus d'amplitude. Imaginez que vous êtes un acteur de théâtre ! Si le cheval ne change pas son mouvement, ce sera encore moins agréable pour lui, et donc se décide vous suivre, ce n'en sera que plus confortable. Tout ceci va vous rendre vos attentes plus claires et lui permettre de comprendre plus facilement ce que vous attendez. Peu à peu, vous pourrez retirer l’exagération pour revenir à un mouvement naturel.

Surtout pour le jeune cheval, l'exagération est dans de nombreuses situations un moyen d'initier la compréhension. 


FB : https://www.facebook.com/hommesetchevaux/


 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire