samedi 13 février 2016

La caresse qu'ils aiment

Souvent, on peut voir que les gens félicitent leur cheval en leur donnant quelques claques sur l'encolure. Je ne sais pas si vous, vous aimez que l'on vous félicite avec quelques claques, mais en ce qui me concerne, j'espère que personne ne viendra essayer de me faire plaisir de cette manière.

Le cheval est un animal massif par rapport à nous et on a parfois tendance à penser qu'une grosse bête n'est pas aussi sensible que nous, et que pour les caresser, il faut y mettre de l'énergie.

Pensez que quand une mouche se pose sur ses fesses, le cheval sait bouger le muscle peaucier qui chasse la mouche. Le cheval sait exactement où la mouche s'est posé, aussi légère soit-elle. On peut donc penser que le cheval a en réalité une grande sensibilité. Essayez de flatter un jeune cheval avec quelques claques pour le féliciter et vous verrez à sa réaction de surprise ou même de peur que ce n'est pas quelque chose de très agréable et de naturel pour lui. Peut-être qu'avec le temps, un cheval va associer ça avec un certain confort, en particulier avec le fait qu'après avoir avoir fait ce que le cavalier attendait, il peut se reposer, et qu'il finira par peut-être y trouver un certain plaisir, mais ce n'est pas quelque chose qu'il aimera spontanément.

Quand vous observez des chevaux en liberté, aucun cheval ne caresse un autre cheval en lui flattant l'encolure. Les chevaux se caressent bien entre eux, mais pour ceci, ils se mettent face à face et tête bêche, et ils se mordillent le garrot. Regardez-les à ce moment là et voyez le plaisir qu'ils y prennent.

Alors pourquoi ne pas essayer de faire de même avec votre cheval? Bien sûr, vous n'allez pas le mordiller, mais vous pouvez simuler ce comportement.

Prenez votre main et recroquevillez vos doigts.



Imaginez alors que votre main est la bouche d'un cheval et utilisez-la pour "mordiller" le garrot de votre cheval. Ne restez pas au même endroit, mais décrivez lentement des petits cercles. Essayez de varier la force.


Observez à ce moment la tête de votre cheval. S'il commence à faire une drôle de petite grimace en avançant la lèvre supérieure, et à avoir la lèvre inférieure qui tremble, c'est bon! Il ressent alors un vrai plaisir.



Vous pouvez continuer un moment, mais sachez-vous arrêter avant qu'il ne se lasse. Les meilleurs moments ont une fin!

Vous verrez que cette caresse procure un vrai plaisir au cheval et permet d'avoir avec lui un véritable moment de complicité.



FB : https://www.facebook.com/hommesetchevaux/

2 commentaires: